fbpx

images

Un « amennemi » ou une « amennemie » (du mot-valise frenemy en anglais) est « quelqu’un qui est aussi bien votre ami que votre ennemi, avec qui vous entretenez une relation qui est mutuellement avantageuse ou bien mutuellement complémentaire tout en étant empreinte de compétition, de risque et de méfiance. » Peu importe ce que vous faites, il y a de bonnes chances que vous ayez connu un amennemi ou une amennemie dans votre milieu de travail, quelqu’un qui s’applique à se faire valoir à vos dépens. Cela découle typiquement d’un sentiment de jalousie, et subir une telle « amitié » peut être extrêmement frustrant et vexant.

Dans le monde du travail d’aujourd’hui, il y a des gens qui feraient n’importe quoi pour obtenir de l’avancement. L’un des plus gros problèmes causés par ce genre de compétitivité, c’est qu’on ne sait jamais où se cache un amennemi ou une amennemie. Mais n’oubliez pas : vous n’êtes pas seul ou seule. En effet, on rapporte qu’en 2009, 80 % des Canadiens et Canadiennes ont été intimidés au travail.

Souvent, les amennemis soufflent le chaud et le froid : ils et elles peuvent être aimables et d’un grand soutien à un moment donné, puis cruels et calculateurs l’instant d’après. Ils peuvent alterner entre soutenir vos idées et vos initiatives et ébranler votre confiance par tous les moyens possibles. Elles peuvent s’attribuer le mérite de vos idées, « oublier » de vous informer qu’un rendez-vous a été fixé, ou planifier un repas en groupe sans vous inviter. Distinguer un ami d’un amennemi ou une amie d’une amennemie peut donner l’impression d’être un travail en soi, mais il existe des mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger de tels collègues et vous pouvez adopter une approche proactive.

Faites-vous partie du problème?

Avant de confronter votre collègue sur ses raisons de ne pas vous aimer, essayez de comprendre si vous portez une part de responsabilité. Contribuez-vous aux problèmes? Éprouvez-vous une aversion pour cette personne parce que vous la considérez comme plus compétente que vous ou parce que vous avez l’impression qu’elle parle dans votre dos? En vérité, si votre collègue a le sentiment que vous ne l’aimez pas, il ou elle ne vous aimera pas non plus. Essayez de comprendre si vous avez fait quelque chose avant d’essayer de remédier à la situation.

Qu’est-ce que je peux faire?

Une fois que vous avez réussi à comprendre la nature du problème, réfléchissez à la façon de le traiter pour vous assurer d’éliminer le conflit. Tolérer et ignorer la situation n’est sans doute pas la meilleure solution puisque ce genre de dynamique peut se créer une vie propre. Il est aussi important de vous souvenir de conserver un comportement professionnel en tout temps. Toute communication écrite, y compris les courriels, peut se retourner contre vous, alors n’écrivez rien que vous ne voudriez pas entendre se diffuser dans les couloirs.

Ne ripostez pas

Lorsque vous avez la confirmation qu’un collègue ou une collègue a commis un acte intolérable – par exemple, s’attribuer le mérite d’une de vos idées –, il peut être tentant de répondre par les mêmes tactiques sournoises – par exemple, médire sur son compte auprès d’autres collègues. Cependant, ce genre de comportement peut transformer une petite dispute en véritable bataille. Se livrer à de tels comportements au travail non seulement vous fait paraître mesquin ou mesquine et peu fiable, mais gaspille du temps et de l’énergie qu’il vaudrait mieux consacrer au travail.

Confrontez votre amennemi ou amennemie

Aussi difficile que cela puisse être, si l’amennemi ou l’amennemie a sali votre réputation, confrontez cet individu. Faites-lui savoir, avec autant de tact que possible, que vous êtes au courant de ses agissements et que vous ne les appréciez pas. Souvent, si vous mettez un amennemi ou une amennemie en face de sa mauvaise conduite, son comportement s’améliorera.

Laissez une trace écrite

Lorsque vous tentez de vous protéger d’un amennemi ou d’une amennemie au travail, vous devriez toujours pécher par excès de communication. Après une conversation avec votre amennemi ou votre amennemie au sujet d’une tâche importante qu’il ou elle doit accomplir, faites un suivi par courriel. Comme ça, si quelque chose tourne mal et qu’il ou elle nie sa responsabilité, vous avez de la documentation pour vous appuyer. Si la relation devient de plus en plus contre-productive, vous pouvez faire référence à un échange par courriel plutôt qu’à une conversation à moitié oubliée qui a eu lieu au téléphone ou dans le couloir. De plus, savoir qu’un tel dossier existe pourrait dissuader votre adversaire éventuel de déformer les faits en premier lieu.

Allez de l’avant

Vous réussirez peut-être à régler vos problèmes avec votre amennemie ou votre amennemi, mais si vous ne l’aimez vraiment pas, il ne sera pas facile de travailler avec elle ou lui à long terme. Même si c’est très difficile, il est important de traiter avec vos amennemies et amennemis de manière directe, de façon à apaiser les tensions et à créer un environnement de travail productif. Vous pouvez vous concentrer sur autre chose quand cette personne est dans les environs, faire des appels téléphoniques, par exemple, pour ne pas avoir à lui parler ou à entendre ce qu’il ou elle dit puisque vous savez que de toute façon, tout ce qui sort de sa bouche n’est probablement pas productif.

Prenez les mesures appropriées

Bien que tout le monde aime croire que les comportements insignifiants et complaisants de notre enfance sont restés dans notre enfance, ce n’est malheureusement pas toujours le cas. En prenant les mesures appropriées dans vos interactions avec les personnes difficiles dans votre milieu de travail, vous pouvez vous épargner beaucoup de stress et d’anxiété. Toutefois, si vous n’arrivez pas à faire face à la situation vous-même, envisagez la possibilité de demander à votre patron ou votre patronne de s’en mêler. En conservant une attitude professionnelle et en discutant de la situation objectivement, sans émotion, vous réussirez peut-être à régler vos problèmes d’amennemi d’une manière positive et productive.